lundi 4 janvier 2016

Registre avant quasi-terminé !

Bien avant d'avoir réellement terminé toute l'harmonisation de ce registre (il reste quelques becs un peu durs ou trop mous, dans compter deux ou trois qui ne reviennent pas bien), il était tentant d'enregistrer un peu la sonorité d'Opus-5, quoique dans des conditions peu idéales : prise de son au smartphone scotché sur un lampadaire...., cordes du registre arrière non étouffées et non accordées, .... d'où des résonances parasites, claveciniste au jeu très amateur, etc ....


Voici la prise (Chaconne du premier ton, de Louis Marchand).



A suivre ....

lundi 30 novembre 2015

Harmonisation du registre avant.

Maintenant qu'Opus-5 est bien installé en Vendée, il est tant de démarrer le réglage des sautereaux, des becs, et l'harmonisation du tout.

Avant de déménager, j'avais commencé par le registre arrière, mais celui-ci étant voilé, j'ai du le faire réparer....

Alors j'ai décidé de reprendre le tout en commençant par le registre avant (8', corde courte). Sur ce registre, les becs pincent à droite, et je règle le registre pour avoir des becs à 4 mm en position de jeu.

Je réutilise les sautereaux et les becs du précédent instrument, et ô surprise, une fois raccourci de 20 mm pour les adapter à la nouvelle configuration, ils fonctionnent quasi-parfaitement. Seul les étouffoirs sont à reprendre car je règle les becs à 1 mm sous la corde pour ce jeu.

Les sautereaux du registre avant.


Mécanique du medium.

J'aime bien commencer l'harmonisation par le medium, en étendant progressivement à la fois vers les aigus et vers les basses. On a ainsi assez vite les premiers accords, et on se rend compte alors de la sonorité de l'instrument. Les becs étant assez long (4 mm), le son est plutôt doux, en tout cas moins sec que sur "A tempo giusto" où les becs sont plus courts.

Une fois ce registre terminé, l'instrument sera jouable, au moins avec un jeu. Pour l'instant, le diapason est à 392Hz, le temps de laisser l'instrument s'équilibrer, ainsi que le laiton qui met quelque temps à se stabiliser.

A suivre....

mardi 3 novembre 2015

Nouvelle installation en Vendée !!!

Ayant décidé de déménager en Vendée pour une retraite définitive, je procède moi-même au déménagement de mes trois clavecins et d'une partie de mon atelier.Avec une camionnette et l'aide d'amis, c'est un jeu d'enfant.
Camionnette prête

Les clavecins voyagent sur l'échine. De gauche à droite on peut distinguer ci-dessous :

- "A tempo giusto", italien fin XVIème.
- "Le Hemsch de Jean-Pierre", français 1750.
- "Opus 5" dans sa caisse, italien fin XVIIème d'après Carlo Grimaldi.



 Après 400 km, les clavecins sont ré-installés dans ma nouvelle maison où il y a beaucoup de travaux à faire....



L'instrument est cordé, installé dans sa belle caisse; il ne me reste plus qu'à faire la mécanique (sautereaux) et l'harmonisation (becs).


A suivre ...

mercredi 10 juin 2015

Pointage du sillet

     Une fois le cordage terminé, il faut "pointer le sillet", c'est à dire positionner de petites pinoches en laiton (comme celles du chevalet), pour aligner les cordes devant les sautereaux à 3 mm des faces des sautereaux qui font 4 mm d'épaisseur.

Le module du clavier et du registre est de 13,6 mm. Avec une jauge donnant un écartement de 10 mm, il reste 3,6 mm entre la corde courte et la longue la plus proche.

Gros plan sur une jauge.


Jauge positionnée à l'emplacement d'un sautereau.

Avec une pointe qui court sur la gorge de la couronne du sillet, on déplace les cordes de telle façon qu'elles soient exactement aux deux marques des jauges. Après avoir marqué l'endroit, on perce un petit trou de 1mm, légèrement penché vers l'échine et on enfonce une pinoche de 1,1 mm en laissant dépasser de 3 mm.

Sillet pointé (clavier en haut de la photo)


Comme les cordes sont plus à droite après le cordage, on commence par les basses.
La précision de ce montage est importante car elle détermine la longueur des becs; mais si on se trompe, il faut défaire, reboucher, puis refaire ...

A suivre ....

lundi 1 juin 2015

Cordage des aigus du 8 pieds avant.

Après quelque frayeur sur la position des trous pour les chevilles compte tenu du mécanisme de transposition (il me manquait une position dans les basses et j'en ai une de trop dans les aigus ....), j'ai commencé à corder le second 8 pieds.

J'en ai profité aussi pour installer et régler les tirettes de commande de jeux: ça passe, mais il n'y a pas trop de place .....


Commande du 8 pieds de devant.


Commande du 8 pieds arrière

A suivre ....

dimanche 10 mai 2015

Cordage du premier 8' terminé !

57 cordes ont été posées, toutes en bronze ou laiton, avec les diamètres suivants (en millièmes de pouce):

GG                .025" en bronze (Cu 94/ Sn 6)
AAb-AA       .025" en laiton rouge (Cu 85 / Zn 15)
BBb - BB      .022"
C - C#           .020"
D - E             .018" en laiton jaune (Cu 70 / Zn 30)
F - G              .016"
G# - B           .014"
c - eb             .012"
e - g               .011"
g# - e'b          .010"
e' - c"            .009"
c"# - b''         .008"
c'''- e'''b         .007"

Cordage premier 8' terminé

Les longueurs de corde, entre chevalet et sillet, varient de 2063mm pour la plus grave (GG) à 113mm pour la plus courte (e'''b). Les tensions, d'après mes calculs vont de 13.6 Kgf pour le La très grave (AA) à 1.5Kgf pour la plus courte, pour un diapason de 415 Hz.

J'ai posé aussi la corde la plus grave du second 8' pour régler les alignements de l'ensemble cordes, registres et clavier avant de pointer le sillet.

Un essai de résonance me parait tout à fait prometteur !!!!





A suivre .....

lundi 13 avril 2015

Première corde !


Pour le montage des cordes, je fabrique un petit dévidoir pour supporter l'ensemble des rouleaux de cordes approvisionnés chez Marc Vogel en Allemagne il y a déjà quelque temps.

Dévidoir maison.


La plus petite corde fait 0.007 pouce en laiton, et la plus grosse fait .025 pouce en bronze.
Après le cordage de la note la plus aigüe, je suis impatient d'entendre l'instrument réagir.

Opus 5 a poussé son premier cri !

video

Je commence le cordage par le haut, sur la "corde longue". 
La note la plus haute est un Mi bémol 6, qui sera un Ré 6 par le jeu de la transposition.
Pour l'instant, je règle la tension au diapason A3=392Hz pour mettre l'instrument en tension doucement.
La corde est en laiton de 0.007 pouce.

A suivre ...

dimanche 12 avril 2015

Pose des pointe d'accroche

Une fois que l'huile de lin est bien séchée, je pose les pointes d'accroche en respectant l'angle du plan (18 degrés) et les espacements cohérents avec le chevalet.

Pose des pointes d'accroche dans les aigus.

La dernière opération consistera à passer une légère couche de gomme-laque sur la table pour la protéger de la poussière, et la partie menuiserie sera terminée.

On pourra ensuite passer à la partie musicale, enfin ! en commençant par le cordage.

A suivre ....

mercredi 11 février 2015

Les finitions

La caisse est presque finie; les moulures ont été collées; il reste à terminer la caisse, proprement.

Tout d'abord, rectifier le fond, pour aplanir les différences de niveau due aux moulures basses, enlever les traces de colle et combler certains joints au mastic. Rabot de paume, et cale à poncer.

Rectification du fond

Ensuite, avec un mélange 30% huile de lin bouillie et 70% essence de térébenthine, je passe une première couche de protection, au pinceau. 
Le bois prend alors sa belle couleur blonde.

Détail de veine de l'échine (cyprès)


Veines du fond (cèdre du Liban)

A suivre ...

mercredi 4 février 2015

Collage de la table.

Après avoir tout bien préparé (serre-joints, cales), j'attendais un temps bien sec pour coller la table d'harmonie.
C'est chose faite aujourd'hui, où il fait beau et sec (33% humidité à 18°C) et une période de pleine lune.

En effet, il vaut mieux que la table se dilate avec une éventuelle augmentation d'humidité, plutôt qu'elle ne se rétracte sous l'effet de la sécheresse car dans ce dernier cas on risque une fente dans la table. Mieux vaut donc coller par temps très sec !

Collage de la table d'harmonie

Pas moins de 37 serre-joints et leurs cales pour bien presser chaque cm du pourtour de la table sur les contre-éclisses. En moins de 20 minutes, je je dépose un large cordon de colle sur le pourtour, et ensuite mise en place des cales et des serre-joints. Je laisse sous presse jusqu'à samedi !


A suivre ....